Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Jeanne DAVID

Pages: [1]
1
Bonjour,
Je vous confirme que l'action de votre association est méconnue et que lorsqu'on se trouve confronté à un situation de "fin de vie" avec tout ce que cela comporte de douleur non soulagée, les proches sont bien démunis et se sen tent totalement impuissants.
Mon ami, âgé de 63 ans est atteint d'un cancer du catrdia et d'un cancer du sigmoïde diagnostiqués il y a 4 ans. Il habite Roanne, est veuf et vit seul... Il est pris en charge au CHRU Léon Bérard et comme il a refusé d'emblée l'intervention chirurgicale qui consistait à l'ablation de l'estomac et d'une partie de l'oesophage, il a bénéficié de rayons, de nombreux traitements de chimiothérapie, d'une pose de prothèse oesophagienne en juin et puis celle-ci ayant glissé dans l'estomac, d'une nouvelle il y a un mois.
Depuis, il reste couché et les douleurs incessantes ne sont pas calmées par la morphine... Il ne mange pratiquement pas...
La cure de taxotère a été momentanément suspendue.
Il a perdu 25 kilos.
De plus, il rencontre des problèmes administratifs avec la sécurité sociale qui (après 3 ans de prise en charge) refuse de rembourser les transports Roanne-Lyon alors, depuis une année, il faut l'accompagner, il s'y est parfois rendu seul....
Nous interrogeons, avec ses enfants, sur l'avenir proche, sachant qu'une de ses filles habite Fontainebleau et l'autre à Trévoux (Ain). L'accueil chez la seconde a pu se faire ponctuellement mais il veut rester chez lui et dans ces conditions ce n'est pas possible.
Pour ma part, je demeure en Haute-Savoie et compte-tenu de la situation je suis venue auprès de lui car il est évident qu'il ne peut vivre seul et isolé car dénutri affaibli et dans un état prmanent très douloureux.
Merci de m'apporter votre éclairage, vos conseils et, si possible, votre aide.
Vous l'avez compris c'est un appel au secours.
Jeanne DAVID

Pages: [1]